ippon

Le fonds Ippon lance la campagne #passansordi

La Fracture numérique en France.

La fracture numérique concerne les inégalités dans l’usage et l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) comme les téléphones portables, l’ordinateur ou le réseau Internet.

Elle désigne le fossé entre les individus ayant accès à Internet et les autres. Elle a de forts impacts sur l’accès à l’information, à la culture. Elle peut s’expliquer par des raisons techniques (manque d’infrastructure), économiques (coût de l’accès à internet) ou culturelles (âge des populations concernées, absence de formation).

En France la fracture numérique concerne 19% de la population soit 14 millions de Français et 21% d’entre eux sont âgés de moins de 35 ans. Dans les milieux défavorisés, les ressources insuffisantes privent les jeunes de l’accès à un ordinateur avec une connexion internet. 1/4 des familles modestes ne disposent pas d’équipements suffisants. Ainsi 17 % des plus de 15 ans ne peuvent se servir d’Internet, notamment parce qu’ils ne disposent d’aucun équipement adapté.

La lutte contre la fracture numérique : les enjeux.

La crise du coronavirus a accéléré l’adoption des outils numériques par la population française. Avec la deuxième vague du Covid19, les universités sont fermées et il n’est pas certain que les écoles, collèges et lycées restent ouverts.

  • Lors du premier confinement 70% des enseignants interrogés par l’association SynLab redoutaient un décrochage scolaire des élèves du primaire au secondaire. Avec la fermeture des universités, une partie des étudiants avait décroché également.
  • D’après le syndicat étudiant Unef, « 27% des étudiants ne disposaient pas d’un équipement informatique personnel.

Malheureusement, le reconfinement va encore accentuer les inégalités sociales et renforcer la fracture numérique chez nos jeunes.

En France la fracture numérique concerne 19% de la population soit 14 millions de Français et 21% d’entre eux sont âgés de moins de 35 ans. Dans les milieux défavorisés, les ressources insuffisantes privent les jeunes de l’accès à un ordinateur avec une connexion internet. 1/4 des familles modestes ne disposent pas d’équipements suffisants. Ainsi 17 % des plus de 15 ans ne peuvent se servir d’Internet, notamment parce qu’ils ne disposent d’aucun équipement adapté.

Une solution : équiper les étudiants et les élèves dans les quartiers défavorisés.

  • Pour suivre la classe à la maison, étudier, passer les examens en ligne, effectuer des démarches administratives ou tout simplement sortir (accès au formulaire de sortie dérogatoire), il est primordial pour les jeunes, quel que soit leur niveau d’étude, de disposer d’un équipement optimal : ordinateur et connexion internet.
  • Pendant la crise du Covid, la Fondation a décidé de recentrer ses actions sur le territoire français, notamment dans les quartiers défavorisés. Ainsi, en avril 2020, la Fondation Ippon a distribué des ordinateurs connectés aux enfants de Grigny pour leur permettre de faire l’école à la maison.

La campagne #passansordi.

Il faut aller plus loin.

  • C’est pourquoi le fonds Ippon lance une campagne de collecte d’ordinateurs et de fonds. L’objectif est de distribuer des milliers d’ordinateurs équipés de clés 4g d’ici Noël. Nous allons tout d’abord cibler les étudiants pour lesquels l’urgence est absolue en raison de la fermeture des universités puis nous enchainerons avec les élèves du primaire et du secondaire.
  • Ils doivent tous pouvoir travailler dans les meilleures conditions quel que soit le contexte, d’autant que nous ne savons pas ce qui va se passer dans les mois à venir.

Comment contribuer.

Il faut aller plus loin.

  • Impliquer des personnalités pour donner plus d’ampleur à la campagne
  • Faire un don (déductible à hauteur de 60% de la somme versée par les entreprises)
  • Faire un don de matériel ou de services (postes informatiques, ordinateurs portables, clés 4g, casques, forfaits internet…)
  • Fournir du mécénat de compétence (ingénieurs informatiques, techniciens, formateurs...)

Les entreprises qui souhaitent soutenir l’action du Fonds Ippon peuvent contribuer

Par chèque à l’ordre du Fonds Ippon
À adresser à : FONDS IPPON - 43 Avenue de la Grande Armée, 75116 Paris

Par virement :
IBAN : FR 76 30066108020002195720155
BIC : CMCI FR PP

Pour toute information complémentaire et dons matériels contactez : Emilie Andéol – eandeol@ippon.fr

Suivez nous